NDE : Near Death Experience

Serge-Reiver Nazare

La preuve par l’âme : Un polytechnicien démontre notre immortalité – François de Witt

François de Witt est un polytechnicien et explique ton expérience, son évolution.
On sens bien qu’il parle avec son cœur.

EXPÉRIENCE DE MORT IMMINENTE – Extraits de  » Faux départs » de Sonia Barkallah

Sonia Barkallah c’est passionnée par le sujet depuis son adolescence.
j’ai aussi regardé les éléments et oeuvres de Stephane Halix, un journaliste Français passionné également par le sujet
Il y a un cas américain avec un jeune garçon qui revivait le crash d’un ancien aviateur de la 2 de guerre mondiale qui a été très documenté. .. très troublant.

Conférence Stéphane Allix
EXISTE T-IL UNE VIE APRES LA VIE ?

Rémi Alvaq :  » J’ai rencontré l’Être suprême  »

La c’est un gars un peu brutal sur ces communications.
J’espère que tu es bien installé et « l’esprit ouvert »
C’est un peu brutal, plutôt surprenant … mais bon.. Pourquoi pas.
Ouvre grand ton esprit ….

La vie après la vie : Ils sont revenus de l’au-delà
Raymond Moody
Le livre a eu un énorme succès en 1975.
Il reste l’une des référence dans ce domaine.

Les preuves scientifiques d’une vie après la vie :

David Bohm: La physique de l’infini

Bohm a introduit dans la physique quantique telle que l’a définie l’ « école de Copenhague » le concept révolutionnaire de « potentiel quantique », ce paramètre proche de la conscience, qui guide l’existence toute entière, des particules élémentaires aux organismes évolués.
Ce potentiel, interprété aussi bien comme un concept de la physique théorique que comme un concept philosophique, l’a conduit à développer une théorie holistique de « l’ordre impliqué », au sein de laquelle tout ce qui existe au niveau matériel, c’est-à-dire qui est expliqué, trouve une correspondance dans un monde spirituel d’ordre et d’harmonie, c’est-à-dire qui est impliqué. L’univers Newtonien et Cartésien ne serait que la partie émergée de l’iceberg, les 90% restant de l’univers encore invisible serait une sorte de plasma dans lequel s’exerce une continuelle interaction entre tout ce qui existe dans l’infiniment grand et dans l’infiniment petit : les planètes, les particules élémentaires, ainsi que nous autres, êtres vivants.
Tout cela n’est pas nouveau, pourrait-on objecter : l’hindouisme l’avait entrevu il y a 3000ans, ainsi que le platonicisme et bien d’autres philosophies. Il est vrai que Bohm, communiste au départ, puis hégélien par la suite, a été fortement influencé par Krishnamurti qui a été l’inspirateur de sa théorie de « l’ordre impliqué ». Cependant, il ne s’agit pas de pur mysticisme. La science de nos jours s’est orientée dans cette voie, avec l’émergence de nouvelles théories : les univers holographiques, parallèles, la théorie des cordes, des branes, etc. La science, la métaphysique et la religion ont opéré leur jonction en vue d’un objectif commun. Qui a prédit que « Le XXI ème siècle sera religieux ou ne sera pas ? » Livre très bien écrit, clair et concis, avec des métaphores en tant que de besoin pour illustrer des concepts complexes, et donc accessible à tous.

L’homme Super Lumineux
de Regis Dutheil & Brigitte Dutheil

Défendre la thèse d’une matière autre que celle que nous connaissons, d’un univers ou le temps ne s’écoule pas, d’une mort qui n’est qu’un « déplacement de l’existence » et non pas une disparition pure et simple, de la présence en chaque être de l’histoire de l’humanité, c’est brusquement la possibilité d’appréhender une autre dimension du réel. (page 11)

La conscience en philosophie : (page 16)
On distingue dans l’histoire de la philosophie deux grand courants de pensée :
– un courant unitaire qui fait de l’univers un tout unique.
Pour certains philosophes de ce courant l’univers dans sa totalité est matériel et l’esprit n’est qu’illusion. Pour d’autres, l’univers est entièrement spirituel et chaque être vivant contient une parcelle d’esprit.
– un courant dualiste qui oppose nette esprit et matière et conçoit l’univers comme une réalité double ou le monde de l’esprit s’oppose par ses attributs et son rôle au monde de la matière.

Page 40
Pour expliquer la loi du rayonnement, Max Planck (1858-1947), élabore en 1900 la théorie des « Quanta », selon laquelle les échanges d’énergie entre matière et rayonnement s’opèrent de façon discontinue par petites quantités ou « Quanta ».
Chaque « quantum » d’énergie est égal à « h x v », ou v est la fréquence du rayonnement et h la constante de Planck (qui mesure une action) et a une valeur très petite. Tout ceci revient à dire qu’il existe des atomes d’énergie, les « quanta ».
A peu près a la même époque, la découvert de la radioactivité, illustration des hasards de l’expérience et de son exploitation fructueuse, démontre que les atomes sont complexes.
Dans les premières années du XX eme siècle, un modèle d’atome, semblable
à un système solaire en miniature, est élaboré. Les atomes sont donc loin d’être les petits objets insécables que l’on croyait : ils peuvent se transformer en d’autres atomes en émettant des particules et du rayonnement.

Related Posts

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *