L’internet de demain

Qu’a changé Internet dans nos vies depuis une quinzaine d’années ?
On pourrait qualifier les changements provoqués par le réseau, de « révolution industrielle ».
En un peu plus d’une décennie, Internet a changé radicalement l’industrie des services, accéléré la mondialisation de l’économie, des échanges, des communications entre les acteurs de l’économie et entre tous les hommes.
Il a révolutionné l’industrie de la musique, du cinéma, de la télévision, du livre, de la presse, de l’éducation, l’industrie des services.
Il a été le moteur principal du phénomène de Globalisation de l’économie, de la Mondialisation et a été un vecteur d’innovations majeures dans la plupart des secteurs.

Augmented Reality

Le Web 3.0 ?
La première génération du Web, le Web 1.0, c’était le Web documentaire, le web de la consultation d’informations.
La seconde génération a introduit l’interaction entre les internautes et le contenu : l’internet n’était plus seulement consultatif, il est devenu collaboratif.
La communauté a fourni les outils et interfaces nécessaires afin que chacun puisse aisément collaborer au contenu du Web.
On a donc vu apparaître d’abord les forums de discussions, puis des millions de blogs, citons MySpace, Blogger, WordPress et autres Wiki. Puis nous avons vu l’émergence fulgurante du Web Social avec Facebook et Twitter pour les plus connus.
La facilitation de la Collaboration humaine, des interconnexions, a rendu possible nombre de projets ambitieux. L’addition de forces a décuplé la créativité et les possibilités de force de travail.
Que de fabuleux projets ont ainsi pu être créés et offerts à la communauté:
les « Wiki », le plus célèbre étant Wikipedia. Nous voyons aussi des initiatives de création d’outils favorisant l’investissement dans des ste innovantes, le « CrowdFunding ».
Nombre d’artistes ont pu émerger de l’inconnu a partir de leurs oeuvres musicales, vidéo ou autres proposés sur le Web.
Quelle productivité décuplée sur l’industrialisation des processus administratifs qui demandaient des interventions humaines coûteuses et sujet a erreur: les demandes de congés ds notre ste, les services des impôts, de la sécurité sociales, nos services bancaires, …

L’internet de l’échange c’est également traduit par la création des logiciels de Peer to Peer, de Napster à Torrent en passant par eMule. Ce principe a d’ailleurs perturbé quelque peu l’industrie de la musique et du cinéma.

Quel secteur n’a pas été touché par cette rupture technologique ?
Référence à l’économiste Schumpeter, une révolution industrielle et les innovations qui l’accompagne, va de paire avec la destruction créatrice de valeur: des secteurs de l’économie meurent pour donner naissance à d’autres activités créatrice de valeur.

On a beaucoup parlé et utilisé le terme marketing « Web 2.0 », depuis l’avènement des réseaux sociaux, des blogs, des forums un peu avant le web social.
Remplaçons le terme Web 3.0, par le « web de demain », expression qui plaira d’avantage aux techniciens qui voient l’évolution du web comme une continuité naturelle que l’on ne peut couper arbitrairement ainsi.

Qu’est ce que sera le Web du futur :
– L’accès universel :
Le multi-device a fait son apparition avec la révolution Apple iOS, et son smartphone et iPad vedette.
L’invention des nouveaux supports fera émerger d’avantage de sources de connexion et d’interactions : nous voyons d’ors et déjà se développer la TV connectée, et la voiture connectée.
Nous ne connaissons pas encore les supports qui seront inventés demain, mais nous savons que l’information sera accessible partout et tout le temps.
La vague de fond du Cloud Computing, de l’utilisation de services en mode SaaS (Software As A Service) rends d’ailleurs l’accès à ses données et ses logiciels universel, de n’importe quel device, de n’importe ou, 24h/24.

WEB – HTML 5 : universalité des supports, de la présentation, convergence des plate-formes, Cloud Computing:
La multiplicité des supports interdit mécaniquement le développement d’applications natives sur chaque OS et format de support.
La concurrence des supports impose naturellement une solution universelle, un standard pour la gestion des interfaces utilisateurs. L’utilisation de l’HTML5, pour un support compatible avec tous les smartphones, tablettes, PC et autres devices du marché, des coûts de productions fortement réduits et des mises à jours logiciels invisibles aux utilisateurs finaux, s’impose aujourd’hui naturellement.
Last but not least, le HTML permet de s’affranchir des dictats d’Apple et de ses commissions prohibitives : le journal Financial Times a d’ailleurs franchit le pas, en quittant l’Apple Store et créé un site Web exploitant de façon optimale les possibilités d’HTML5. Le résultat est impressionnant, car le site Web parvient a se comporter pratiquement comme une application native : http://app.ft.com
Les entreprises comme les particuliers sont touchés par cet universalité d’accès à l’information.
Comme il est pratique pour les particuliers d’accéder à partir de n’importe quel Browser Web et devices, à ses comptes bancaires, ses mails, ses sites d’informations, l’entreprise trouvera dans l’interface WEB et l’hébergement de ses applications, des arguments économiques et pratiques. L’ERP, organe centralisateur du Système d’Information des entreprises offrira des interfaces WEB permettant de s’affranchir des clients Lourd Desktop et autres applications dédiées.

– L’internet des objets:
C’est la multiplication des objets intelligents qui communiqueront avec l’homme, de la voiture qui sera à votre service pour vous conduire, de son Smartphone qui analysera son rythme cardiaque ou autres indicateurs physiques, à la feuille de papier intelligente, ou aux millions de Sensors qui l’on aura, qui permettront aux objets de connaître leur environnement et de nous communiquer des informations.

Internet des objets

L’informatique des objets, ce sera un dialogue plus intuitif, plus humain avec la machine, des interfaces informatiques moins matérielles, plus interactives avec le corps, les objets, l’environnement :
L’internet des objets, c’est aussi la multiplication des capteurs, sensors : sur l’homme, dans les bâtiments, dans les villes (Smart Cities) …

Internet des objets

– Le contrôle des données personnelles :
La gestion de ce volume de données colossale sera l’autre enjeu de demain.
De plus en plus de données sur nous même, notre vie privée, nos comptes bancaires, nos documents administratifs numériques, nos dossiers médicaux, tout sera numérique.

Les nouveaux supports :

Le début de la décennie 2010 a connu l’avènement de la tablette et du smartphone. Ce succès ne va certainement pas se démentir.
Cependant, nous allons certainement voir arriver de nouveaux supports ( Google Glass , Microsoft Surface, Microsoft KINECT ), ou même s’ils ne sont pas nouveaux, disons de nouvelles utilisations des supports que nous possédons déjà, tels que la TV, mais sûrement d’ici quelques temps la voiture connectée.

Réalité augmentée : retrouver article sur le salon de LAVAL

http://www.laval-virtual.org

Les robots personnels :

Le robot Pepper de la ste Francaise Aldebaran : http://www.aldebaran.com
Même si je ne pense pas que les robots humanoïdes auront d’ici un avenir lointain une Intelligence Artificielle suffisamment évoluée pour copier le comportement humain, ils seront certainement capable d’effectuer des taches simples de services : servir le café, passer l’aspirateur, assister une personne dans sa vie quotidienne.
En fait, je changerai la forme de cette utopie des robots humanoïdes par cette hypothèse :
Ce ne seront pas des robots à l’apparence humaine que nous auront, ce seront nous qui seront des hommes bioniques, bardés de capteurs, et d’outils sophistiqués permettant d’améliorer et de palier nos déficiences.
J’en veux pour exemple les amplificateurs pour les mal-entendant, les GoogleGlass permettant d’avoir une ‘vision augmentée’ de la réalité, certains aveugles qui parviennent désormais à voir grâce à la technologie, à des implants, à nos smartphones.

Voir aussi les « secondes peaux » et petits robots, drones étudiés par l’armée aujourd’hui, mais utilisé dans le civil demain.
voir « Skeletor »

Evolution des systèmes de paiement : RFID, NFC

Gestion de l’énergie : autre enjeu crucial du 21 eme siècle
La gestion de l’Energie, les transports seront fortement connectés à l’informatique, les réseaux

L’imprimante 3D :
Ce n’est pas seulement le service immatériel qui sera numérisé, comme on a assisté depuis 15 ans, c’est également tout matériel physique qui sera rendu immatériel, puisque seul le plan et un peu de matière première sera nécessaire.
Certains promettent que l’imprimante 3D sera la source d’une 3 eme révolution industrielle.

Related Posts

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *